Faire des réserves, ça bien meilleur goût

On s’enligne inévitablement vers l’automne et l’hiver. Pour certains, c’est le bonheur, pour d’autre… le désespoir! Chose certaine, l’un et l’autre se sentiront au meilleur de leur forme, s’ils ont appris à se servir de leur marché public pour se préparer des réserves à leur goût.

Un peu comme mettre un peu de l’été en réserve, finalement, en choisissant les légumes durant leur extrême fraicheur, les volailles et les viandes encore imprégnées des parfums de prés et des fleurs. On peut commencer par quelques bases :

Bouillon de volaille : il est essentielle dans de nombreuses recettes, potages, mijotés, sauces, etc. Bien sûr, il en existe toutes sortes dans les grandes surfaces, mais celui que vous allez réaliser est de loin meilleur pour votre santé, parce que moins salé et contenant moins d’additif. La saveur aussi y gagnera de beaucoup. On utilisera une carcasse de poulet bio de préférence, couverte d’eau pour lui donner un premier bouillon. On en écumera les impuretés. On y ajoutera ensuite 1 oignon, 1 carotte, 1 bout de céleri avec les feuilles. Puis, pour aromatiser un peu, 1 feuille de laurier, 1 branche de thym, quelques branches de persil, 10 grains de poivre, 1 c à café de sel de mer. On laissera frémir durant 2 bonnes heures et on écumera de nouveau. Déjà, la cuisine sera merveilleusement parfumée et c’est encore un des avantages de le faire soi-même. Pour finir, passer le bouillon au tamis garni d’un linge, pour que le bouillon soit bien clair. Laisser refroidir, mettre au frigo. Enlever la graisse qui sera remontée à la surface et verser ce beau bouillon clair et goûteux dans des contenants que vous conserverez au congélo. Alors, pourquoi acheter ce qu’on peut mieux faire soi-même?

Diane Seguin

  • Abonnez-vous à l'infolettre du Marché!

    Abonnez-vous à notre infolettre. Elle vous renseigne sur les activités de nos différents marchés tout au long de l'année.
    * = Champ requis