Le bon poulet ?

J’achète de temps en temps un magazine américain «Lucky Peach» publié en Floride, qui par paraît 4 fois/ année. Chaque numéro est à thème. Le sujet du dernier numéro (printemps) est le poulet. J ‘y ai trouvé des infos intéressantes mais je vous dirais que leurs sujets d’articles sont tellement américains que parfois c’en est décourageant. En même temps très instructif. Par exemple dans ce numéro, leur test de gout (6 pages quand même) portait sur les pépites de poulet. Une intro où l’on explique comment elles sont nées et ensuite 4 pages d’endroits où l’on peut en manger aux USA . Tous les «fast food» y passent…

Leurs classements:

1) goute bon avec beaucoup de ketchup;

2) j’en ai donné un peu à mon chien, ne m’en veuillez pas;

3) végétarien !

Comme les Américains et il semble que l’univers entier soit «fan» de friture, on trouvera dans le même magazine des adresses de restos à travers le monde (Japon, Corée, Indes, Chine, Thaïlande, Taiwan, Kenya, Nigeria, Italie, Guatemala, Brésil, USA0 où l’on sert du poulet frit genre Kentucky). Avis aux amateurs -voyageurs !!!!

Il y a un autre article qui m’a intéressée un sujet auquel franchement je n’avais jamais pensé. Les cubes de bouillon de poulet ! Ça vient d’où ? c’est fabriqué comment ? ça sert à qui et pourquoi ?

Ça vient d’où ?

On retrouve une recette en 1733 par Vincent La Chapelle cuisinier pour la noblesse dans son livre «Le cuisinier moderne », et Escoffier sous forme de réduction de différentes carcasses, processus de longue durée. Mais l’invention du cube, on la doit en 1908 à un Suisse du nom de Julius Maggi (ça vous dit quelque chose !!!)

Les cubes aujourd’hui ????

Ils ne viennent plus de réduction mais d’un assemblage de poudres compressées en cubes.

Les ingrédients (herbes et épices, farine ou amidon) varient d’un continent à un autre.

Essentiellement les cubes contiennent d’abord du sel, puis de l’amidon ou farine et enfin pour «puncher» le gout, du glutamate. Ce qui donne le gout de poulet est simplement de l’arôme artificiel. Donc pas l’once de poulet dans les cubes.

Qui les utilise ?

On dit que les marchés les plus importants sont ceux du Moyen Orient, de l’Amérique latine, de l’Afrique de l’ouest et centrale. Maggi y vend plus de cent millions de cubes par jour !!!!!!

L’article se termine par cette phrase laconique : le bouillon de poulet en cubes ne vient plus de la réduction en grand chaudron d’os et de carcasses d’un vrai poulet. Voici comment des millions de gens mangent des plats qui ont «le gout » de poulet !

Bon appétit !

Diane Seguin

  • Abonnez-vous à la feuille de chou du Marché!

    Abonnez-vous à notre infolettre estivale. Elle vous renseigne sur les événements à venir et vous propose des recettes exclusives: distribuée par courriel ou au marché, de juin à septembre.
    * = Champ requis